Idées fortes et conseils clés pour contre attaquer.

Nous étions près de 700 à ST Brieuc pour la plénière organisée par le Centre des Jeunes Dirigeants des Côtes d’Armor.

On nous avait annoncé des réponses concrètes et des idées opérationnelles pour « contre attaquer ».
En guise d’introduction, le sociologue Ronan LE COADIC nous a dressé un panorama des critiques faites à La Bretagne par les média ces derniers mois.
Il s’est voulu rassurant en nous rappelant : nos atouts, nos forces et nos opportunités.
Mathias Welschbillig, Jeune Dirigeant de Bretagne, Malo Bouëssel du Bourg, directeur de Produit en Bretagne et la dirigeante de l’entreprise Bullier, ont rejoint notre animateur de talent pour apporter leur retour d’expériences sur les 4 défis à relever :
  1. Les stratégies d’alliance,
  2. Le développement international,
  3. Le lien intergénérationnel,
  4. Les nouveaux modèles économiques.

Les stratégies d’alliance :

Quand on parle de stratégies d’alliance, spontanément certains pensent « processus » lourds, méthode, coût, impact, évaluation des risques…ou alors….

Alliance rime avec « intégrer de nouvelles compétences ».

Mathias nous a démontré qu’un rapprochement avec l’université et l’intégration de deux thésards, pouvait être source d’enrichissement et se révéler très productif pour toute l’entreprise.

Alliance rime avec « fusion ».

Les salariés de l’entreprise de Mathias ont été rassurés de constater que leur dirigeant avait la sagesse et la clairvoyance d’anticiper et d’assurer la pérennité de leur emploi. Quant au dirigeant lui même : « Je préfère avoir 12% d’une plus grosse entreprise qui va bien que 100% du plus petite qui reste fragile ! »

Alliance rime avec « externalisation de compétences ».

Externaliser sa prospection et son développement commercial semble être un pari audacieux ! Pourtant c’est celui de l’entreprise Bullier. Comme le dit sa dirigeante, « d’une rencontre est partie une belle opportunité ! On s’est trouvé plein de points communs et d’intérêts convergents. Alors on a foncé ! Maintenant, je leur sous-traite la commercialisation de mes pinceaux ! » Pari tenu et pari gagné….l’entreprise réussit à lutter face à la crise et trouve de nouveaux marchés !

Alliance rime avec « association d’intérêts conververgents ».

C’est le cas des 330 entreprises adhérentes à « produit en Bretagne ». Ce label représente 110000 emplois sur le térritoire, défendus par cette marque et portés par toutes les entreprises adhérents. Certains concurrents s’y retrouvent pour mieux affronter les difficultés et conserver l’emploi en Bretagne. « La Bretagne fait vendre » nous dit Malo Bouëssel du Bourg alors unissons nos forces !

La pari de l’international, qui le tente ?

Il faut lever les freins, pas trop se poser de questions et y aller !
Voilà la conviction que partage nos témoins. Le préalable est de parler l’anglais, de s’ouvrir pour comprendre les différences culturelles, de se renseigner et de se faire conseiller.
« Au début, il faut mettre son égo dans sa poche » nous dit Mathias ! « On se rend compte qu’on ne sait pas tout et il faut se mettre dans l’ouverture totale ».
« Commencez par l’Europe ! c’est facile ! la logistique est la même qu’en France et les démarches ont été grandement simplifiées avec l’UE. »
Le président de Produit en Bretagne nous cite l’exemple fabuleux de KRAMPOUZ. « 40% du CA de l’entreprise quimpéroise est fait à l’étranger. Ils ont su se développer grâce à un savoir faire et une exigence qualité qui les a rendu incontournable dans leur secteur. » Cependant, il reste des freins et des contraintes lourdes comme le transport ! En effet, quand on est sur des produits lourds et couteux à transporter la question des taxes restent sensibles !
Dans tous les cas, demandons nous :
quel est mon coeur de métier ? et pourquoi je ne l’exporterais pas ?
« La globalisation c’est aussi la re-localisation. Chaque pays a des talents propres à vendre à l’échelle mondiale » (Ronan LE COADIC) alors explorons de nouveaux territoires !

Maintenir le lien inter-générationnel.

On dit que les jeunes ne veulent pas rester en Bretagne.
On dit qu’il n’y a pas d’emploi pour eux.
On dit qu’il n’y a plus d’emploi pour les séniors.
On dit que l’entreprise ne sait pas intégrer la génération Y et les jeunes.
Pour Christophe Praud, président national du CJD : «  il faut instaurer la confiance avec la jeunesse. C’est de la responsabilité des dirigeants d’entreprise que d’être soucieux de leur environnement social et sociétal » C’est à nous de maintenir ce lien. Nous avons chacun les clés pour développer en bonne intélligence avec toutes les générations qui composent la société et nos sociétés.

Les nouveaux modèles économiques : l’économie de la fonctionnalité, vous connaissez ?

Nous assistons à une véritable mutation des comportements d’achats et des mises sur le marché.
C’est l’ère de la consommation collaborative. Nous passons de la propriété à l’usage.
Parce que le CJD est convaincu d’avoir un rôle à jouer dans la définition de cette nouvelle économie, un comité de pilotage réfléchit à ce que devrait être l’entreprise de demain.
  • A quoi ressemblerait votre entreprise si vous l’abordiez sous l’angle de l’usage ?
  • Comment redéfinir votre offre si vous deviez vous engager à ce que vos clients l’utilisent durablement ?
Il ne s’agirait plus de faire du transfert de propriété et se dédouaner de ce qu’il adviendra de vos produits mais bien de s’engager sur leur usage et leur utilisation ….mais durablement et sans trop d’empreinte !
Vaste sujet mais passionnant !
La conclusion de Christophe Praud était une ouverture sur le rôle et les responsabilités du dirigeant :

« Parce l’entrepreneur est un acteur de la cité, il a aussi une lourde responsabilité : sociale, sociétale et environnementale. Nous, JD, sommes persuadés que le développement passe nécessairement par la profitabilité. Nos entreprises doivent faire du profit, non pas comme une finalité mais comme le levier de mise en oeuvre qu’elle offre. Je suis très fier d’être le président du CJD et particulièrement fier ce soir de l’action du CJD Bretagne ! ». Les mots de notre président nous exhortent à la responsabilité et à l’action !

Etre JD et s’engager c’est déjà une 1ère bonne action !

Bravo et merci à tous les organisateurs ainsi qu’aux participants !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivez-nous sur Twitter

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 312 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :